NOUVEAU EN 2022 :
Découvrez notre guide d'achat ultime
Acheter lanceur paintball pas cher
Comment acheter son matériel de paintball en 2022 ? Le guide ultime

Comment acheter son matériel de paintball en 2022 ? Le guide ultime

 | Par Rocky |  Le 02 Mai 2022 | 

Vous le savez comme moi, la crise sanitaire et économique a touché tous les secteurs d’activité et notre tendre et cher univers du paintball n’a pas été épargné.

Hausse du coût des matières premières se répercutant sur le prix du matériel, fermeture en série des terrains et clubs de paintball, difficultés en tous genres pour organiser des événements… Tous ces facteurs font qu’il est de plus en plus difficile de s’adonner à notre passion favorite sans avoir à négocier avec notre banquier tous les mois.

Rassurez-vous, votre serviteur vous a concocté ce guide d’achat paintball qui répondra à la plupart de vos questions. 

 

Sommaire

  • Quel budget pour un équipement complet ?

  • Dois-je plutôt acheter ou louer ?

  • Comment bien choisir son lanceur ?

  • Comment bien choisir ses accessoires

  • Où et comment acheter son matériel de paintball ?

 

Que vous soyez un joueur débutant cherchant à faire votre premier achat paintball ou un vétéran chevronné voulant mettre à jour sa collection, j’espère que ce guide vous sera d’utilité ! N’hésitez pas à laisser vos conseils dans la section commentaires sous l’article.

 

Quel budget pour un équipement de paintball complet ?

 

Pour ceux qui partent de zéro, voyons d’abord de quoi est composé l’équipement du joueur de paintball moyen pour comprendre l’intérêt de chaque élément et commencer à estimer un budget. 

 

L’équipement du joueur de paintball moyen

 

 

  1. Le lanceur de paintball est la pièce maîtresse de l’équipement de tout paintballeur et représente souvent une grosse partie du budget. Nous le verrons plus bas dans le guide d’achat, mais il existe (vraiment) tous les prix pour un lanceur : certains lanceurs bas de gamme peuvent se trouver à 50€ voire moins en occasion, et d’autres lanceurs customisés à fond peuvent parfois atteindre plus de 10000€ ! En neuf, les lanceurs les moins chers se trouvent aux alentours de 150€, et le milieu de gamme se situerait entre 250€ et 500€.

  2. Le masque de paintball protège le visage et les yeux des billes et est donc un équipement de sécurité extrêmement important. Beaucoup de joueurs estiment qu’il est préférable de payer davantage pour un bon masque quitte à acheter un lanceur plus modeste. Par ailleurs, les masques bas de gamme ont tendance à provoquer de la buée, ce que vous souhaitez éviter à tout prix. En neuf, comptez entre 30€ pour un masque bas de gamme jusqu’à 150€ pour les meilleurs modèles.

  3. L’alimentation en air est un aspect important du paintball à ne pas négliger : si certains lanceurs (souvent des lanceurs de poing) sont alimentés en CO2 via sparclette voire bouteille, la plupart des lanceurs fonctionnent à l’air comprimé, qui doit être stocké dans une bouteille d’air reliée au lanceur. Une bouteille standard et les accessoires de raccordement nécessaires pour jouer coûtent une soixantaine d’euros jusqu’à plus de 200€ pour des modèles haut de gamme. 

  4. L’alimentation en billes est tout aussi importante dans le fonctionnement d’un lanceur de paintball : une alimentation sous-optimale ou dysfonctionnelle, et vous tirez à vide ! La plupart des lanceurs sont alimentés via un loader à gravité ou électronique, mais certains proposent des alternatives tels que les lanceurs magfed (via chargeur) ou encore les alimentations à tube type longbow. Alors qu’un loader basique ne vaut pas plus d’une dizaine d’euros, les loaders les plus performants peuvent aller jusqu’à 250€. Très important aussi : les billes de paintball sont la base d’une bonne performance. Compter en moyenne entre 40 et 50€ pour un carton de 2000 billes. Votre consommation en billes va énormément dépendre du type de jeu auquel vous allez jouer, nous en reparlerons un peu plus tard dans ce guide.

  5. Les vêtements sont un élément à ne pas oublier : si on peut tout à fait jouer en t-shirt/jean/basket (tant qu’on a un masque !), il est tout de même recommandé de s’équiper un minimum. Selon les conditions et le type de paintball que vous jouez, vous pourriez avoir besoin d’un jersey (entre 40€ et 70€), d’une veste tactique (dès 30€), de gants, d’un protège-cou, de vêtements résistants aux glissades ou aux ronces, de bonnes chaussures etc. Sans oublier l’équipement autour du jeu : pots pour le transport des billes, matériel d’entretien du lanceur etc. 

 

Budget moyen pour un équipement de paintball complet

 

Pour résumer, voici un petit tableau récapitulatif vous permettant d’estimer le budget nécessaire pour acheter votre équipement paintball.  Bien sûr, toutes ces informations sont purement à titre informatif et peuvent ne plus être à jour lorsque vous lirez ces lignes. Votre budget final dépendra de vos choix (achat en neuf ou en occasion, bas de gamme ou haut de gamme etc.) 

Je vous invite donc à lire la suite du guide pour bien comprendre comment choisir son matériel. 

 

Budget estimatif pour un équipement de paintball moyen

Lanceur de paintball

Entre 150€ et 500€

Masque de paintball

Entre 30€ et 150€

Équipement air

Entre 60€ et 150€

Alimentation en billes

Entre 10€ et 200€

Vêtements

Entre 50€ et 200€

Total Budget

Entre 300€ et 1200€

 

On le voit bien ici : la fourchette est énorme (x4 !) entre celui qui va chercher le moins cher dans tous les domaines (budget bas de gamme: environ 300€ pour l’équipement complet) et celui qui va être capable de mettre un peu plus de budget (1200€ suffit largement pour un équipement complet de très bonne facture).

Ce n’est bien sûr pas un maximum limite, certains lanceurs coûtant à eux seuls une somme bien plus conséquente. Il sera en revanche compliqué de se faire un équipement complet digne de ce nom en achetant en neuf pour moins de 300€. 

Ce tableau ne prend pas non plus en compte toutes les dépenses régulières auxquelles on ne pense pas forcément au premier abord : prix des billes (en moyenne 45€ pour 2000 billes), prix des licences, entrées de terrain ou d’événement, pièces d’entretien (joints, ressorts), carburant pour se rendre au terrain etc. 

Si ce budget peut faire peur, l’achat d’occasion de tout ou partie de l’équipement sur un site comme NaturaBuy peut permettre de faire baisser la note. Cette plateforme permet par ailleurs le paiement en 3 ou 4 fois sans frais et propose une protection contre les arnaques et les erreurs. Nous en reparlerons plus tard dans ce guide.

 

Cerner son besoin

 

Maintenant que les explications sont faites et que vous avez une meilleure idée des prix pratiqués sur le marché, nous pouvons rentrer dans le vif du sujet et voir plus précisément comment bien choisir son matériel de paintball. 

Peu importe le domaine et en dehors des achats “coups de coeur”, chaque parcours d’achat débute naturellement par un besoin et le paintball n’échappe pas à la règle. Pour bien acheter votre matériel, vous devez commencer par bien cerner vos besoins pour faire votre choix parmi l’offre très vaste de lanceurs et d’accessoires sur le marché.

Si vous débutez dans le paintball, vous devez absolument vous poser une question primordiale avant de chercher à cerner votre besoin : “Ai-je vraiment besoin d’acheter mon équipement de paintball ?

 

Acheter ou louer son matériel de paintball ? 

 

Beaucoup de débutants ont découvert le paintball après un enterrement de vie de garçon ou un séjour en camping et se sont dit après cette première expérience : “Achetons notre propre matos demain et allons jouer dans le bois près de chez nous dès le week-end prochain !”

Si vous vous reconnaissez dans cette illustration, laissez-moi vous prévenir tout de suite : c’est une très mauvaise idée.

Le “paintball sauvage”, c’est-à-dire pratiqué en dehors d’un terrain déclaré officiellement, vous expose à des poursuites pénales et empêche toute couverture par votre assurance en cas de dommages matériels ou corporels que vous causez ou subissez.

 

Mon conseil : oubliez le paintball sauvage et envisagez deux alternatives bien meilleures : 

  • Rapprochez-vous d’un terrain de paintball professionnel proche de chez vous pour retenter l’expérience plusieurs fois en location, sous des conditions différentes, avec des personnes et des types de jeu différents, pour vous forger une vraie opinion sur le paintball.

  • Mieux encore selon moi pour découvrir non seulement la discipline mais également tout son état d’esprit : adhérer à une association de paintball déclarée de votre région. Les joueurs de paintball, connus pour la chaleur de leur accueil, vous feront découvrir leurs types de jeu favoris, pourront vous prêter du matériel et vous faire participer à des événements locaux. 

 

Au-delà des considérations légales, aller jouer tout seul ou entre débutants en dehors de tout cadre est la meilleure façon de se dégoûter du paintball. D’après moi, quelques expériences différentes en location ou en association sont nécessaires pour comprendre les lieux, les types ou les partenaires de jeu que l’on préfère, et tous ces éléments jouent grandement sur notre expérience. 

Le facteur important à garder en tête est le temps de jeu. Acheter son équipement de paintball ne sera rentable que si cela vous revient moins cher que de louer à chaque fois que vous jouez ! 

Par exemple : si vous dépensez 30€ à chaque fois que vous jouez au terrain de location à côté de chez vous, et que vous souhaitez vous y mettre régulièrement et jouer 1x par mois, cela vous coûtera 360€ sur l’année. Pour ce tarif, vous pouvez acheter sans problème un bon lanceur pour votre type de jeu préféré et rentabiliser (ou plutôt amortir) ainsi cet achat au bout d’un an.

 

À noter : de nombreux terrains professionnels vous imposent d’acheter la bille sur place à un tarif fixe alors que, dans la plupart des cas, jouer en association vous permet d’acheter vos propres billes voire de mutualiser avec vos partenaires pour payer moins cher. Voilà donc un autre exemple de dépense qu’il faut mettre en perspective avec votre lieu de pratique (terrain pro ou association) tout comme votre type de jeu préféré (le speed est en général plus coûteux que le camo, notamment à cause de la consommation de billes plus importante, voir plus bas.) 

Vous avez fait vos calculs, vous êtes convaincus de vouloir acheter votre propre équipement de paintball ? Bienvenue au club ! Passons donc à la partie la plus importante de ce guide : bien choisir son matériel de paintball

 

Bien choisir son matériel de paintball

 

Si vous débutez dans le paintball et que vous avez tout à acheter, je vous conseille de commencer par le choix du lanceur. On ne va pas se le cacher, c’est le plus fun, mais c’est aussi ce qui va déterminer les possibilités en termes d’accessoires et de customisation.

 

Comment choisir le bon lanceur de paintball ?

 

Vous l’aurez compris si vous avez lu les sections précédentes : il existe de nombreuses marques proposant différents modèles de lanceurs très variés, pour tous les budgets. Pour s’y retrouver, un bon point de départ selon moi est le type de jeu que vous comptez pratiquer. 

 

Les différents types de paintball

 

À la façon des métalleux qui se disputent sur la différence entre le death metal et le black metal, il existe de nombreux sous-genres dans le paintball et leurs définitions font l’objet de débats houleux entre amateurs et professionnels. 

 

Pour rester loin de la controverse mais surtout pour simplifier ce guide, on peut dire qu’il existe un consensus sur l’existence de deux types de paintball bien distincts : 

  • Le paintball “camo” ou “woodsball” va de la simple partie de paintball scénarisé en forêt à la simulation militaire (paintball milsim) aux règles strictes (CMU, RISCO, SOP…). Le paintball camo se pratique en général en milieu naturel : la plupart des terrains sont en forêt mais on en trouve également dans des montagnes, sur des plages, ou encore dans des bâtiments abandonnés. La majorité des joueurs de paintball camo reprennent certains codes visuels militaires, notamment pour les vêtements (tenues camouflage) et accessoires (gilets tactiques etc.). On parle souvent de “paintball loisir”. 

  • Le paintball “speed” ou “speedball” reprend davantage les codes du sport si bien qu’on l’appelle parfois le “paintball sportif”. Au lieu de tenues camouflages, les joueurs portent des équipements spécifiques (comme des jerseys de paintball) et les parties se déroulent généralement sur des terrains constellés d’obstacles, parfois gonflables (paintball SAB pour SUP’AIRBALL, du nom de la marque qui fabrique ces obstacles), parfois fabriqués de toutes pièces. On parle par exemple de “speed palette” pour les terrains proposant du speedball avec des palettes en guise d’obstacle. 

 

Bien sûr, cette distinction est parfois floue et les joueurs mélangent souvent un peu des deux mondes pour garder les éléments qu’ils préfèrent. Ainsi, ce n’est pas rare de voir des tenues camouflage dans des événements de paintball sportif, et à l’inverse on peut également trouver des lanceurs de compétition sur des terrains de paintball camo. 

 

Par exemple, on parle parfois de “faible cadence” ou “stock class” pour désigner les types de jeu où la cadence de tir (le nombre de billes que l’on peut tirer par seconde) est limitée. Le jeu à faible cadence est très souvent lié au paintball camo (par exemple via l’utilisation de lanceurs magfed ou de lanceurs de poing, voir plus bas) mais se retrouve également dans le paintball sportif (avec par exemple des tournois où seuls les lanceurs pompe, donc tirant bille par bille, sont autorisés).

 

Il existe en effet différents types de lanceurs de paintball, chacun étant plutôt adapté à un type de jeu. C’est pourquoi il est si important de comprendre la différence entre ces deux grands types de jeu, et surtout de se faire plusieurs expériences de paintball différentes avant de vouloir acheter son matériel. 

 

Les différents types de lanceurs de paintball

 

Sur le marché des lanceurs de paintball (aussi appelés marqueurs), on peut souvent retrouver la distinction entre “camo” et “speed” dans les termes utilisés par les fabricants et les revendeurs pour désigner les lanceurs : 

  • Les “lanceurs de loisir sont les marqueurs pensés pour le monde du paintball camo. Ils sont souvent conçus pour ressembler de près ou de loin à des armes réelles, comme par exemple le BT Omega qui se veut être une réplique du célèbre fusil d’assaut américain M4A1. 

  • Les “lanceurs de compétition” sont dédiés au paintball sportif et ne ressemblent en rien à des vraies armes. Ils sont pensés pour la compétition et ont donc généralement un aspect plus profilé (pour réduire au maximum la surface étant exposée aux billes adverses). 

 

Naturellement, je vous conseille donc de vous tourner vers les lanceurs de loisir si vous êtes un adepte du paintball camo, et vers les lanceurs de compétition si vous préférez le paintball sportif.

 

Bien sûr, il existe bien d’autres facteurs à prendre en compte pour faire son choix parmi la pléthore de lanceurs disponibles sur le marché. 

 

Les lanceurs mécaniques

 

Exemple : Le Tippmann FT-12, un lanceur mécanique classique bien connu des terrains de location

 

Les lanceurs mécaniques ont un fonctionnement entièrement mécanique : l’action d’appuyer sur la détente relâche un marteau qui libère instantanément le gaz (air ou CO2) comprimé, propulsant ainsi la bille à l’intérieur du canon. Pas besoin de piles ou de batteries pour ces lanceurs qui ne reposent que sur le gaz pour fonctionner.

 

Image : fonctionnement interne d’un lanceur mécanique à marteau classique tels que les Tippmann A5 ou 98. 

 

L’immense majorité des lanceurs mécaniques sont semi-automatiques (il faut appuyer 1 fois sur la détente pour effectuer 1 tir qui va propulser 1 bille) même si certains systèmes tels que le Response Trigger de Tippmann (qui réutilise l’excès de gaz pour repositionner la détente) ou une double détente (détente qu’on peut actionner à deux doigts) permettent une cadence de tir un peu plus élevée. 

 

Dans les lanceurs mécaniques, on retrouve également les lanceurs de type “spring”. Plus adaptés pour les enfants car beaucoup moins puissants, ces lanceurs ne nécessitent pas de gaz comprimé. 

 

Les lanceurs de paintball mécaniques sont généralement moins coûteux que les lanceurs électroniques et nécessitent moins d’entretien mais ne permettent pas d’atteindre des cadences de tir très élevées. Leur fonctionnement provoque parfois des casses de billes qui peuvent vous obliger à démonter le lanceur pour le nettoyer. Pour ces raisons, ils sont plutôt conseillés pour un premier achat pour du paintball loisir. 

 

Les lanceurs électroniques

 

Le Planet Eclipse CS2 : un classique des lanceurs de compétition

 

Les lanceurs électroniques possèdent une carte électronique embarquée ainsi que des capteurs permettant d’atteindre des cadences de tir beaucoup plus élevées tout en réduisant le risque de casse de billes. A l’appui sur la détente, un capteur déclenche une électrovanne qui libère le gaz comprimé permettant d’expulser la bille. 

 

Les cartes électroniques de ces lanceurs, souvent logées dans la poignée, sont programmables et proposent souvent plusieurs modes de tir assistés. Par exemple, les DLX Luxe proposent jusqu’à 15 modes de tir différents de la rafale de 3 tirs au full automatique. Le full auto (aussi appelé ramping dans le jargon du paintball sportif) permet de créer un flux de billes constant en gardant le doigt appuyé sur la détente. Il est interdit en France. Selon les tournois, certains autres modes peuvent être autorisés ou interdits, la plupart des compétitions limitant la cadence à 12 billes par seconde. 

 

L’Adrenaline Luxe, une version ultra-customisée du DLX Luxe X

 

La poignée de certains lanceurs mécaniques peut être remplacée par une poignée électronique (appelée “Egrip”) ce qui permet à ces lanceurs d’atteindre des cadences plus élevées et d’accéder à différents modes de tir tout en gardant le fonctionnement d’un lanceur mécanique. Ils peuvent ainsi continuer de fonctionner en cas de batterie ou de piles vides, ce qui n’est pas le cas des lanceurs électroniques. Veillez donc à bien recharger vos piles ou batteries, sinon votre lanceur électronique ne pourra pas tirer !

 

Un lanceur électronique est indispensable pour jouer en compétition, mais peut également trouver sa place sur les terrains de paintball loisir. Les lanceurs de paintball électroniques sont plus coûteux et nécessitent plus d’entretien, ce ne sont pas forcément les lanceurs les plus adaptés pour un premier achat.

 

Les lanceurs de paintball magfed

 

Un Tippmann TMC

 

Si vous aimez le milsim (pour “Military Simulation” ou simulation militaire) et que vous cherchez à pousser le réalisme de vos parties à fond, vous voudriez peut-être vous tourner vers un lanceur magfed (pour “magazine-fed” ou “alimenté via magasin”). Les lanceurs magfed sont ce que l’industrie du paintball fait de plus réaliste en matière de marqueurs et sont presque de véritables répliques d’armes à feu réelles. 

 

Leur spécificité est donc leur alimentation via magasin : les lanceurs magfed ne s’alimentent pas en billes via un loader comme les autres lanceurs. Ils utilisent des magasins (des chargeurs) qu’on remplit de billes et qu’on vient introduire dans le lanceur, exactement comme pour une arme à feu réelle. 




Le MILSIG M17 : on note l’absence de loader, les billes sont situées dans le chargeur.

 

On peut noter également que ce lanceur possède une “air-thru stock”, c'est-à-dire que la bouteille d’air est présente dans la crosse. Fini la grosse bouteille d’air collée au cul du lanceur ou reliée par un mamba encombrant, celle-ci se loge discrètement dans la crosse pour plus de réalisme et de mobilité.

L’inconvénient : ces systèmes ne sont en général que compatibles avec des bouteilles à faible capacité (0.2L contre 0.8L pour une bouteille standard), ce qui réduit l’autonomie en air et donc le nombre de billes que peut tirer le lanceur en pleine partie.

 

Jouer avec un lanceur magfed, en devant charger ses magasins, les éjecter et les remplacer en plein combat, procure des sensations plus proches de ce que pourrait ressentir un véritable militaire sur le terrain, et rappelle également le gameplay de nos FPS favoris.

 

Le Dye DAM, un lanceur magfed électronique avec des performances de lanceur de compétition

 

Cela implique également une plus faible capacité en billes (entre 15 et 20 billes pour la plupart des chargeurs de lanceur magfed), ce qui représente un inconvénient réel face à des lanceurs ayant une capacité supérieure. Il existe des chargeurs plus gros type “box mag” (chargeur grosse capacité comme sur la photo du Dye DAM ci-dessus) ou “drum mag” (chargeur tambour), plus gros et plus lourds.

 

Pour toutes ces raisons, le lanceur magfed est le lanceur de choix pour les amateurs de milsim et de paintball camo cherchant réalisme, mobilité et sensations pour du jeu à faible cadence. 

 

Les lanceurs de poing

 

Le Tiberius T8.1, la version évoluée du T8 compatible avec les billes First Strike

 

On ne peut évoquer les lanceurs magfed sans parler des lanceurs de poing qui sont tout simplement l’équivalent du pistolet voire du revolver pour le monde du paintball. 

 

Évidemment plus petits, ils sont généralement alimentés en CO2 via sparclette mais peuvent parfois également être alimentés en air via mamba au risque de perdre en mobilité.

 

La plupart des lanceurs de paintball de poing sont des lanceurs magfed, c’est-à-dire qu’ils se rechargent via magazine. On peut noter toutefois quelques exceptions comme le UMAREX HDR T4E qui est un revolver, le BT SA-17 qui dispose d’une alimentation par tube ou le Goblin Deuce qui est une sorte de mini fusil à double canon. 

 

Image : le Goblin Deuce

 

L’usage classique du lanceur de poing est d’être un lanceur d’appoint pouvant être utilisé dans le cas où votre lanceur principal n’est pas opérationnel (à court de billes, d’air, casse de bille, terre dans le canon…). Il est également pratique pour progresser en CQC (“Close Quarter Combat” ou combat rapproché), par exemple dans des bâtiments ou endroits exigus.

 

Vous l’aurez compris, le lanceur de poing est surtout destiné au jeu scénarisé à faible cadence même s’il peut également trouver sa place en paintball sportif lors de tournois “stock class”. 

 

Les lanceurs pompe

 

Exemple : le Dukie DSG

 

Les lanceurs pompe sont des lanceurs mécaniques particuliers : leur réarmement est manuel et se fait via deux pièces qui coulissent l’une sur l’autre (la pompe), à la manière des fusils à pompe classiques.

En actionnant la pompe, la bille est engagée dans le canon et le marteau est armé. À l’appui sur la détente, le marteau relâche l’air et la bille est propulsée. Il faut donc réarmer la pompe entre chaque tir, ce qui est la cadence de tir la plus basse possible au paintball

 

Exemple : fonctionnement interne du PGP

 

Grâce à leur mécanique interne simplissime, les lanceurs pompe sont souvent petits et légers et font des bases parfaites pour créer des répliques customisées. Il n’est donc pas rare de voir des Trracer (lanceur pompe old school légendaire remasterisé par la marque Empire) ou plus récemment des Spyder Hammer 7 transformés en répliques de fusil à pompe, de fusil de sniper à verrou voire de fusil à levier façon cowboy.

 

Exemple : Spyder 7 customisé en réplique de fusil de sniper

 

Il est bon de rappeler que les lanceurs pompe étaient parmi les premiers types de lanceurs de paintball à ses touts débuts dans les années 80 et 90. Utilisés à la fois pour le paintball loisir et le paintball sportif, ce sont les lanceurs pompe qui ont construit la popularité du paintball à cette époque. Parmi ces lanceurs classiques aujourd’hui considérés comme collectors, on peut retrouver les PGP, Sheridan ou encore Sterling. 

 

Image : un exemplaire du Nelson Nel-Spot utilisé pendant la première partie de paintball de l’Histoire, exposé au Paintball Museum.

 

Certains lanceurs pompe prévus pour les tournois “stock class” ont des pompes très sensibles permettant d’atteindre des cadences de tir plus élevées.

 

Pour résumer

 

Pour résumer toutes ces informations : 

  • Si vous souhaitez faire du Milsim (de la simulation militaire) : dirigez-vous vers un lanceur magfed voire un lanceur de poing en marqueur secondaire pour obtenir une réplique réaliste. Si vous bricolez un peu ou trouvez la perle rare sur le marché, et que vous aimez la toute petite cadence, vous pouvez également vous tourner vers un lanceur pompe customisé. Pour un lanceur magfed mécanique, les marques Tippmann, Tiberius, Maxtact, Umarex ou Milsig sont des valeurs sûres. Pour obtenir une cadence de tir supérieure et des performances légèrement meilleures, vous pouvez également opter pour un lanceur magfed électronique haut de gamme comme le Dye DAM ou le Planet Eclipse Emek MG100.

  • Si vous souhaitez faire du paintball camo et que vous aimez que votre lanceur ressemble un peu à une arme à feu réelle, optez pour un lanceur de loisir mécanique typique tels que les lanceurs Tippmann (A5, 98, X7, Phenom…) ou BT (Combat, Assault, Omega, Delta…). Ceux-ci peuvent facilement être convertis en lanceur électronique via une poignée egrip si vous recherchez une cadence plus élevée plus tard. D’autres lanceurs comme le GOG G1 présentent également un look hybride entre le lanceur sportif et le lanceur de loisir. 

  • Si vous souhaitez faire du paintball sportif, tournez-vous vers les lanceurs électroniques. Il existe des modèles pour tous les prix comme le Planet Eclipse Etha LT dont le prix de vente conseillé est fixé autour de 280€ (bien adapté pour jouer entre amis sur terrain gonflable ou même en forêt), jusqu’aux modèles prévus pour la compétition comme le Dye M3+ ou le DLX Luxe X (compter plus de 1500€ en neuf), plus pertinents si vous souhaitez vous mettre au paintball professionnel ou semi-professionnel.

 

Un bon équipement complet de paintball ne se résume cependant pas au seul lanceur. Vous savez à peu près quel lanceur vous plairait ? Il est temps de vous intéresser aux accessoires. 

 

Comment choisir les bons accessoires de paintball ?

 

Il existe un grand nombre d’accessoires, indispensables ou non, pour pratiquer le paintball. Dans cette partie, nous verrons comment bien choisir son masque et ses billes, mais également comment choisir le bon canon, le bon loader ou le bon système d’air pour son lanceur. 

 

De nombreux facteurs entrent en compte. Les billes par exemple, dépendent de : 

  • Votre lanceur : est-ce un lanceur haute pression ou basse pression, a t-il un marteau qui frappe fort, de quel loader (à gravité, Cyclone ou RipClip ou encore à oeil) et de quel canon (percé ou non, inserts ou embases, flatline, APEX etc.) est-il équipé voire même quel est son calibre (0.68, 0.43, 0.50)…

  • Des règles que vous appliquez le plus souvent quand vous jouez. Par exemple, en paintball camo : on joue à la bille touchée, donc préférer les billes dures permettant de passer à travers les petites branches. En speed : on joue à la bille éclatée, préférer donc les billes fragiles qui éclatent facilement.

  • Et d’autres facteurs comme la température (billes hiver) ou vouloir chercher la précision (billes first strike), vouloir s’entraîner et réutiliser ses billes (Reballs) ou même rechercher le réalisme (billes powder).

 

Vous comprenez donc que l’écriture d’un tel guide sur le choix des accessoires prend du temps, et c’est comme ça que je vous annonce que cette partie de l’article est toujours en cours de rédaction.

 

Je vous invite à revenir régulièrement voir les mises à jour de ce guide, et en attendant voilà sources et autres documentations qui pourront vous être utiles.

 

Le guide sur les bouteilles et presets de blacktiger.be. 

L’article et la vidéo sur les différents types de lanceurs de paintball de Starkh Paintball.

Le guide complet sur les canons de Foxito

Le forum Tippmannia et le site de la Fédégn

Le site ZDSPB pour les animations des mécanismes internes

 

Où et comment acheter du matériel de paintball ? 

 

Il est plus dur qu’il n’y paraît de trouver le bon endroit et la bonne façon pour acheter son matériel de paintball. À cause de leur statut particulier en rapport avec la législation sur les armes en France, les lanceurs de paintball ne peuvent pas être vendus par n’importe quelle boutique. C’est pourquoi, encore à l’heure où j’écris ces lignes en mai 2022, on ne peut pas trouver de lanceurs de paintball sur Amazon.

 

Plusieurs choix s’ouvrent à vous : acheter en physique ou sur internet, et acheter en neuf ou en occasion.

 

Acheter en physique

 

Vous n’avez pas confiance en internet, vous avez peur de vous faire voler votre code de carte bleue ou que les machines remplacent les humains ? Voici mes quelques conseils.

 

Pour l’achat en neuf, vous n’avez pas le choix : vous devez acheter en magasin. Un petit tour sur Google vous donnera les boutiques autour de chez vous qui vendent du matériel de paintball. Je vous conseille de ne vous intéresser qu’aux magasins de paintball spécialisés, quitte à faire plus de route. Oubliez donc les armureries et autres magasins d’airsoft ou de chasse, vous voulez avoir affaire à un spécialiste qui peut vous conseiller et réaliser correctement le service après-vente voire l’entretien de votre matériel.

 

Pour l’achat en occasion, je peux comprendre que vous ayez une préférence pour le physique. En paintball, l’entretien du matériel est très important pour assurer un bon fonctionnement dans le temps. Combien de joueurs ont acheté du matériel sur internet qui n’était pas entretenu, des lanceurs qui tout simplement ne fonctionnent pas : de quoi être dégoûté. Seules quelques boutiques de paintball font de l’occasion et se portent garant du bon entretien, alors mon conseil est de vous tourner vers votre terrain ou votre association. Acheter votre matériel auprès de vos partenaires de jeu habituels vous permet de pouvoir l’essayer et vous assurer de son bon entretien. 

 

Acheter son matériel de paintball sur internet

 

Vous souhaitez acheter votre matériel de paintball sur internet ? Bienvenue en 2022 ! 

Il existe une pléthore de sites internet français de vente de matériel de paintball, même s’ils commencent à se faire de plus en plus rares.

 

Pour l’achat en neuf, certaines boutiques physiques ont créé leur site internet mais toutes ne sont pas encore bien au point sur le e-commerce, notamment sur l’exactitude des informations présentées sur leurs fiches produit, les délais de traitement ou le service client avec même dans de rares cas des pratiques malhonnêtes telles que des faux prix barrés. 

 

Pour l’achat en occasion, je vous déconseille une nouvelle fois les plateformes de vente généralistes telles que Leboncoin. Si on peut y trouver parfois une perle rare, on y a souvent affaire à des non-connaisseurs, qui ne sauront pas vous conseiller correctement et qui ont pu faire vivre les pires horreurs à leur matériel. 

 

Pour l’achat en e-commerce, l’idéal selon moi serait : 

  • Une plateforme de vente et d’achat spécialisée pour le matériel neuf et d’occasion, à la fois pour les particuliers et les professionnels

  • Qui vous protège si la commande n’est pas arrivée, est endommagée ou que le produit n’est pas conforme

  • Qui offre une transaction 100% sécurisée et vous rembourse rapidement en cas de problème

 

Figurez-vous que cette plateforme existe : c’est NaturaBuy !

 

Ce site d’annonces spécialisé dans la chasse, le tir et l’outdoor a une section Paintball très active avec des nouvelles annonces tous les jours, postées par des particuliers ou des professionnels. Il y a même la possibilité de participer à des enchères et de faire ainsi de très bonnes affaires

 

Que ce soit pour les achats auprès de pros ou de particuliers, en neuf ou en occasion, NaturaBuy vous propose une protection acheteur qui coche toutes les cases listées plus haut. C’est une garantie tout à fait unique en e-commerce et qui a fait le succès de ce site qui existe depuis 2007 et recense aujourd'hui 740 000 annonces et enchères. 

 

 

Paintball-Comparateur.fr est adhérent au programme d’affiliation de NaturaBuy et je touche donc quelques euros pour les inscriptions et achats/ventes réalisés via mes liens d’affiliation. Il s’agit du seul revenu permettant de faire tourner ce site de passionné de paintball, donc n’hésitez pas à me soutenir en utilisant et partageant ces liens !

 

Peu importe où vous choisissez d’acheter, je vous conseille de toujours tester le matériel que vous comptez acheter. Si vous achetez en neuf, demandez à quelqu’un autour de vous, dans votre association, à votre terrain, ou auprès d’une boutique, pour essayer exactement le même modèle de lanceur que vous comptez acheter.

 

Renseignez-vous également auprès de vos connaissances sur les avantages et inconvénients des modèles existants, et n’hésitez pas à rejoindre un des nombreux groupes Facebook où vous pourrez échanger avec des centaines de passionnés de paintball tels que : 

 

J’espère que vous avez apprécié ce guide et que vous reviendrez pour voir les mises à jour. N’hésitez pas à poster remarques et commentaires ci-dessous !

 

A bientôt sur les terrains !

Rocky

 

Derniers articles

Comment acheter son matériel de paintball en 2022 ? Le guide ultime

Comment acheter son matériel de paintball en 2022 ? Le guide ultime

Par Rocky le 02 Mai 2022

Vous le savez comme moi, la crise sanitaire et économique a touché tous les secteurs d’activité et notre tendre et cher univers du paintball n’a pas été épargné. Hausse du co&ucir...

BlackOps Paintball, le renouveau d'un terrain légendaire !

BlackOps Paintball, le renouveau d'un terrain légendaire !

Par Rocky le 12 Juin 2020

Dans mon Top 10 des meilleurs terrains de paintball du monde, je vous parlais du site québé...

Top 10 des meilleurs lanceurs paintball custom de l'été 2019

Top 10 des meilleurs lanceurs paintball custom de l'été 2019

Par Rocky le 23 Sept 2019

La rentrée est passée, et c’est le retour des tops des meilleurs lanceurs de paintball custom sur le site. Les beaux jours se sont fait nombreux pendant ces trois derniers mois et je suis sûr ...